Maladie du poignet

Kyste arthro-synovial

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce qu’un kyste arthro-synovial ?

Il s’agit de tuméfactions formées d’une poche remplie d’un liquide gélatineux, développées au voisinage de l’articulation du poignet. La localisation la plus fréquente se situe à la face dorsale du poignet entre les tendons extenseurs du poignet et des doigts, du côté externe. Plus rarement, ils se développent à la face palmaire du poignet dans la gouttière du pouls radial.

L’ origine provient d’une dégénérescence de la capsule articulaire du poignet plus épaisse et plus résistante dans ces deux localisations.

Quels sont les symptômes ?

 

Le kyste synovial atteint le plus souvent l’adulte jeune (20 – 30 ans) et de manière à peu près égale chez la femme et l’homme. Il n’épargne pas pour autant l’enfant (de plus de 4 ans) et l’adulte plus âgé (70 ans). 

Tendinite de Quervain

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce que la tendinite de Quervain ?

Fréderic de Quervain, chirurgien Suisse a décrit en 1895 la ténosynovite du long adducteur et du court extenseur du pouce deux descriptions antérieures ont été signalées, celle de Tillaux c’est le  » aïe « crépitant et celle de Grais en 1893 sous le terme de  » maladie de lavandière « .

On voit donc déja l’importance de la pathologie professionnelle, fréquente chez les secrétaires, les couturières, les blanchisseuses et dans la pratique de certains sports ou de certaines activités manuelles comme le sécateur ou le jardinage. L’apparition au décours d’une grossesse est également fréquente.

La prédominance fémine est nette et l’age de survenue se situe entre 40 et 50 ans.

La physiopathologie correspond a un conflit entre le contenu et le contenant avec un épaississement et une sténose de la coulisse ostéo-fibreuse qui entoure le long adducteur et le court extenseur du pouce. 

Arthrose post-traumatique du poignet

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce que l’arthrose du poignet ?

Les séquelles des traumatismes du carpe sont la conséquences de deux causes majeures : les instabiltés intra-carpiennes et en particulier de la colonne externe et les défauts de consolidation du scaphoide carpien. Ces lésions vont modifier progressivement la dynamique du carpe et cette désorganisation va entraîner une usure progressive.
L’arthrose constituée a été définie et décrite par Watson en 1984 sous le terme de SLAC Wrist (Scapho-Lunate Advance Collapse ). Par analogie on a proposé pour les poignets dégénératifs issus de pseudarthrose le terme de SNAC Wrist (Scaphoid Non-union Advance Collpase).

Arthrose Poignet1Arthrose Poignet2

  • Pseudarthroses du scaphoïde avec arthrose: SNAC (Scaphoid non-union avanced collapsus). Une évolution assez semblable au SLAC est observée pour les pseudarthroses anciennes du scaphoïde. La partie distale du scaphoïde se rapproche de la styloïde ;te radiale peut se fracturer au cours d’une chute sur le coude ou le poignet.
 

Polyarthrite rhumatoïde

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce que la polyarthrite rhumatoïde ?

La polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire spécifique.
L’atteinte primitive du tissu synovial reste le primum movens des déformations qui apparaissent au décours de l’évolution de la maladie. La localisation aux niveau des mains est présente chez ¾ des patients, caractérisée par un processus  » en chaine  » responsable de déformations très invalidantes à distance de l’atteinte primitive.
Toutes les formes d’atteinte synoviale peuvent se voir mais les plus fréquentes sont :

  • l’atteinte des synoviales articulaires distendant capsule et ligaments, envahissant parfois l’os sous la forme de géodes aux niveaux des insertions capsulo-ligamentaires.
  • l’atteinte des synoviales péri-tendineuses, fléchisseurs au poignet et aux doigts. La synoviale dorsale peut être atteinte avec une destruction progressive des tendons.

En raison de l’anatomie particulière de la main caractérisée par des chaines osseuses liées et mobilisées par des tendons franchissant plusieurs articulations, la déformation proximale du poignet entraine une déformation digitale en aval. 

La fracture du scaphoïde

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est-ce le scaphoïde ?

Le poignet est constitué de huit osselets regroupés en deux rangées distinctes ; la première rangée est articulée avec le radius et le cubitus en haut et la deuxième rangée est articulée en bas avec les métacarpiens.

La première rangée est constituée de trois osselets dont le scaphoïde est le plus externe ( du côté du pouce). Il est un des plus grands des os du carpe (poignet) et a pour particularité d’avoir une grande mobilité et d’être très vulnérable lors des traumatismes du poignet ; le scaphoïde est l’os du carpe le plus souvent fracturé.

Le mécanisme de fracture du scaphoïde est variable et survient lors de chutes avec réception sur le poignet en extension.

Les fractures du scaphoïde doivent être recherchées avec insistance lors de tout traumatisme du poignet ; lorsqu’elle sont traités précocement la consolidation est plus facilement obtenue. 

Les luxations du carpe

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Le complexe ostéo-articulaire du poignet comprend :

  • la glène radiale,
  • l’ensemble du carpe composé de huit os qui peuvent être regroupés en deux rangées, proximale et distale.Les 33 ligaments du complexe articulaire du poignet peuvent être regroupés :
  • ligaments intra-capsulaires qui peuvent être repartis en deux ensembles :
  • les puissants ligaments intra-capsulaires palmaires.
  • les ligaments intra-capsulaires dorsaux, relativement minces.
  • ligaments inter-osseux qui unissent entre eux les os d’une même rangée : les ligaments interosseux scapho-lunaire et pyramido-lunaire sont de puissants ligaments imposant une étroite solidarité entre ces trois os dont les mouvements se feront toujours dans le même sens même s’ils n’ont pas toujours la même amplitude.

La mobilité des os du carpe est cohérente et coordonnée :

  • en flexion dorsale, le semi lunaire et le grand os basculent en arrière et le scaphoïde se verticalise .
 

Les fractures du poignet

 

Fracture du poignet : pourquoi le besoin d’une intervention diffère selon les praticiens ? – IFCM

 

Qui se casse le poignet ?

Ce sont les fractures les plus fréquentes au membre supérieur : elles surviennes lors d’une chute avec réception sur la main.

Deux « populations » sont sujettes à cette fracture :

  • les sujets âgés et plus particulièrement les femmes (du fait de l’ostéoporose secondaire à la ménopause) : lors d’une chute le pus souvent de leur hauteur le poignet se fracture ; le radius est le plus souvent fracturé en un seul endroit et quelques fois la partie distale du cubitus se fracture également.
  • Les adultes jeunes (plus souvent les hommes) sont de plus en plus atteints : ils se fracturent le poignet à la suite de chutes d’une grande hauteur (accident de travail), à la suite d’accidents de la voie publique (moto, voiture), ou à l’occasion d’un accident de sport (moto, delta plane, ski …..) ; les fractures sont alors plus complexes ( dites comminutives) dont le traitement est plus difficile.
 

Pseudarthroses du scaphoïde carpien

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce qu’une pseudarthrose du scaphoïde carpien ?

Le poignet est constitué de huit osselets regroupés en deux rangées distinctes formant le carpe.

La première rangée des os du carpe est articulée avec le radius et le cubitus en haut et la deuxième rangée des os du carpe est articulée en bas avec les métacarpiens.

Ces deux rangées sont mobiles l’une avec l’autre et permettent au poignet de se positionner dans l’espace. La première rangée est constituée de trois osselets dont le scaphoïde est le plus externe (du côté du pouce). Il est un des plus grands des os du carpe (poignet) et a pour particularité d’avoir une grande mobilité et d’être très vulnérable lors des traumatismes du poignet ; le scaphoïde est l’os du carpe le plus souvent fracturé (70% des cas). 

Cal vicieux du poignet

 

Prendre en charge les fractures mal consolidées – IFCM

 

Qu’est ce que le Cal vicieux du poignet ?

On appelle cal vicieux la consolidation en position anormale d’un os après une fracture: il existe une déformation de l’os souvent visible à l’œil nu car le membre est déformé et les mouvements peuvent être modifiés par cette complication de la fracture.
L’avant-bras est composé de 2 os : le radius et l’ulna ou cubitus. Le radius tourne autour de l’ulna, ce qui permet les mouvements appelés pronation et supination.

Cal Vicieux1 Cal Vicieux2

Le radius s’articule aussi avec le carpe composé de petits os et l’ensemble constitue l’articulation du poignet.
Les fractures du radius sont parmi les plus fréquentes (voir fracture du radius). Elles peuvent être au-dessus de l’articulation (extra-articulaires) ou traversant l’articulation (articulaires), ce qui est plus grave car le mécanisme de l’articulation et son glissement normal sont endommagés.

Qu’est ce qu’un cal vicieux du poignet ?

 

Entorse luno-pyramidale

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce qu’une entorse grave du carpe ?

Le complexe ostéo articulaire du poignet comprend:

  • la glène radiale,
  • l’ensemble du carpe composé de huit os qui peuvent être regroupés en deux rangées, proximale et distale.

Les 33 ligaments du complexe articulaire du poignet peuvent être regroupés :

  • ligaments intra-capsulaires qui peuvent être repartis en deux ensembles :
  • les puissants ligaments intra-capsulaires palmaires.
  • les ligaments intra-capsulaires dorsaux, relativement minces.
  • ligaments inter-osseux qui unissent entre eux les os d’une même rangée : les ligaments interosseux scapho-lunaire et pyramido-lunaire sont de puissants ligaments imposant une étroite solidarité entre ces trois os dont les mouvements se feront toujours dans le même sens même s’ils n’ont pas toujours la même amplitude.

La mobilité des os du carpe est cohérente et coordonnée :

  • en flexion dorsale, le semi lunaire et le grand os basculent en arrière et le scaphoïde se verticalise .
 
  • 1
  • 2