Monthly Archives: septembre 2016

Syndrome du canal carpien

 

Dossier : le syndrome du canal carpien – IFCM

 

Qu’est ce que le syndrome du canal carpien ?

Le syndrome du canal carpien correspond à la compression du nerf médian au poignet. Le nerf médian assure la sensibilité des pulpes du pouce, de l’index et du majeur. Il assure également l’ innervation motrice de certains muscles du pouce, les muscles thénariens.

Le canal carpien ou  » carpal tunnel  » pour les anglo-saxons est une zone anatomique située entre les os du carpe en arrière et un épais ligament en avant, le ligament annulaire antérieur. Le nerf médian passe dans ce canal inextensible, accompagné par les 9 tendons fléchisseurs des doigts, fléchisseurs profond et superficiel de chaque doigt long et long fléchisseur propre du pouce.

Syndrome Carpien4

Lorsque le canal se rétrécit, soit par une cause externe (arthrose-fracture), ou si la synoviale qui entourent des tendons s’épaissit apparaît un conflit contenu-contenant. Le premier élément qui souffre est le nerf. 

Doigt à ressaut

 

Dossier : le doigt à ressaut – IFCM

 

Qu’est ce qu’un doigt à ressaut ou à ressort ?

Le doigt a ressaut est une affection très fréquente. Cela commence par une gêne douloureuse au niveau de la paume lors des mouvements de flexion et d’extension d’un doigt, en règle générale plus importante le matin au réveil.

Tout le monde peut présenter un doigt à ressaut même les bébés, mais ce sont les femmes d’âge moyen qui sont le plus souvent atteintes. Le diabète est un facteur de risque de doigt à ressaut.

Pour comprendre l’origine du doigt à ressaut, il faut connaître la disposition anatomique des tendons fléchisseurs au niveau des doigts et de la main. Ces tendons font suite au corps musculaire situé à l’avant-bras. Ils traversent la paume et se terminent à l’extrémité des doigts. Lorsque vous pliez les doigts ces tendons ne prennent pas la corde : ils sont plaqués contre les phalanges par des « poulies de réflexion », c’est à dire des petits tunnels, analogues au câble de frein d’un vélo qui parcourent le cadre. 

Maladie de Dupuytren

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans la maladie de Dupuytren – IFCM

 

Qu’est ce que la maladie de Dupuytren ?

La maladie décrite par le Baron Guillaume Dupuytren , est liée à un épaississement de l’aponévrose palmaire, une structure située sous la peau de la paume de la main et des doigts. Cet épaississement s’accompagne d’une rétraction qui limite l’extension des doigts et peut infiltrer la peau. Habituellement, la rétraction des doigts ne s’accompagne d’aucune douleur.

La maladie de Dupuytren est plus fréquente dans le nord de l’Europe et atteint plus souvent l’homme que la femme autour de 40 à 50 ans avec une fréquence de 4 à 10% dans la population générale, en France. Très souvent , un autre membre de la famille a présenté également la maladie (père, grand-père, oncle). Certains médicaments ou l’alcool pourrait favoriser cette maladie. En plus des mains, elle peut toucher les plantes des pieds ou plus rarement d’autres parties du corps. 

Les luxations du carpe

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Le complexe ostéo-articulaire du poignet comprend :

  • la glène radiale,
  • l’ensemble du carpe composé de huit os qui peuvent être regroupés en deux rangées, proximale et distale.Les 33 ligaments du complexe articulaire du poignet peuvent être regroupés :
  • ligaments intra-capsulaires qui peuvent être repartis en deux ensembles :
  • les puissants ligaments intra-capsulaires palmaires.
  • les ligaments intra-capsulaires dorsaux, relativement minces.
  • ligaments inter-osseux qui unissent entre eux les os d’une même rangée : les ligaments interosseux scapho-lunaire et pyramido-lunaire sont de puissants ligaments imposant une étroite solidarité entre ces trois os dont les mouvements se feront toujours dans le même sens même s’ils n’ont pas toujours la même amplitude.

La mobilité des os du carpe est cohérente et coordonnée :

  • en flexion dorsale, le semi lunaire et le grand os basculent en arrière et le scaphoïde se verticalise .
 

Rhizarthrose ou arthrose du pouce

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies de la main – IFCM

 

Qu’est ce que la rhizarthrose ?

La rhizarthose c’est l’arthrose de la base du pouce. Elle atteint l’articulation entre le trapèze et le premier métacarpien.
C’ est un problème fréquent qui atteint particulièrement les femmes de la cinquantaine, et souvent des 2 côtés à des stades cliniques et radiologiques différents.
Parfois l’arthrose est la conséquence d’une fracture, d’un rhumatisme ou d’une infection. Mais le plus souvent la cause exacte de l’arthrose n’est pas connue. Elle est dite idiopathique.

Quels sont les symptômes de la rhizarthrose ?

Le symptôme habituel est la douleur, particulièrement dans les gestes de la vie quotidienne utilisant la pince pollici-digitale (c’est à dire le pouce avec un autre doigt) comme tourner une clé, ouvrir un bocal, ouvrir une fenêtre.
Peu à peu, l’articulation se détériore puis se sub-luxe et apparaît alors une déformation caractéristique à la base du pouce. 

Les fractures du poignet

 

Fracture du poignet : pourquoi le besoin d’une intervention diffère selon les praticiens ? – IFCM

 

Qui se casse le poignet ?

Ce sont les fractures les plus fréquentes au membre supérieur : elles surviennes lors d’une chute avec réception sur la main.

Deux « populations » sont sujettes à cette fracture :

  • les sujets âgés et plus particulièrement les femmes (du fait de l’ostéoporose secondaire à la ménopause) : lors d’une chute le pus souvent de leur hauteur le poignet se fracture ; le radius est le plus souvent fracturé en un seul endroit et quelques fois la partie distale du cubitus se fracture également.
  • Les adultes jeunes (plus souvent les hommes) sont de plus en plus atteints : ils se fracturent le poignet à la suite de chutes d’une grande hauteur (accident de travail), à la suite d’accidents de la voie publique (moto, voiture), ou à l’occasion d’un accident de sport (moto, delta plane, ski …..) ; les fractures sont alors plus complexes ( dites comminutives) dont le traitement est plus difficile.
 

Pseudarthroses du scaphoïde carpien

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce qu’une pseudarthrose du scaphoïde carpien ?

Le poignet est constitué de huit osselets regroupés en deux rangées distinctes formant le carpe.

La première rangée des os du carpe est articulée avec le radius et le cubitus en haut et la deuxième rangée des os du carpe est articulée en bas avec les métacarpiens.

Ces deux rangées sont mobiles l’une avec l’autre et permettent au poignet de se positionner dans l’espace. La première rangée est constituée de trois osselets dont le scaphoïde est le plus externe (du côté du pouce). Il est un des plus grands des os du carpe (poignet) et a pour particularité d’avoir une grande mobilité et d’être très vulnérable lors des traumatismes du poignet ; le scaphoïde est l’os du carpe le plus souvent fracturé (70% des cas). 

Cal vicieux du poignet

 

Prendre en charge les fractures mal consolidées – IFCM

 

Qu’est ce que le Cal vicieux du poignet ?

On appelle cal vicieux la consolidation en position anormale d’un os après une fracture: il existe une déformation de l’os souvent visible à l’œil nu car le membre est déformé et les mouvements peuvent être modifiés par cette complication de la fracture.
L’avant-bras est composé de 2 os : le radius et l’ulna ou cubitus. Le radius tourne autour de l’ulna, ce qui permet les mouvements appelés pronation et supination.

Cal Vicieux1 Cal Vicieux2

Le radius s’articule aussi avec le carpe composé de petits os et l’ensemble constitue l’articulation du poignet.
Les fractures du radius sont parmi les plus fréquentes (voir fracture du radius). Elles peuvent être au-dessus de l’articulation (extra-articulaires) ou traversant l’articulation (articulaires), ce qui est plus grave car le mécanisme de l’articulation et son glissement normal sont endommagés.

Qu’est ce qu’un cal vicieux du poignet ?

 

Entorse luno-pyramidale

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce qu’une entorse grave du carpe ?

Le complexe ostéo articulaire du poignet comprend:

  • la glène radiale,
  • l’ensemble du carpe composé de huit os qui peuvent être regroupés en deux rangées, proximale et distale.

Les 33 ligaments du complexe articulaire du poignet peuvent être regroupés :

  • ligaments intra-capsulaires qui peuvent être repartis en deux ensembles :
  • les puissants ligaments intra-capsulaires palmaires.
  • les ligaments intra-capsulaires dorsaux, relativement minces.
  • ligaments inter-osseux qui unissent entre eux les os d’une même rangée : les ligaments interosseux scapho-lunaire et pyramido-lunaire sont de puissants ligaments imposant une étroite solidarité entre ces trois os dont les mouvements se feront toujours dans le même sens même s’ils n’ont pas toujours la même amplitude.

La mobilité des os du carpe est cohérente et coordonnée :

  • en flexion dorsale, le semi lunaire et le grand os basculent en arrière et le scaphoïde se verticalise .
 

Entorse scapho-lunaire

 

Présentation de l’Institut Français de Chirurgie de la Main spécialisé dans les pathologies du poignet – IFCM

 

Qu’est ce qu’une entorse grave du carpe ?

Le complexe ostéo articulaire du poignet comprend :

  • la glène radiale,
  • l’ensemble du carpe composé de huit os qui peuvent être regroupés en deux rangées, proximale et distale.

Les 33 ligaments du complexe articulaire du poignet peuvent être regroupés :

  • ligaments intra-capsulaires qui peuvent être repartis en deux ensembles :
  • les puissants ligaments intra-capsulaires palmaires.
  • les ligaments intra-capsulaires dorsaux, relativement minces.
  • ligaments inter-osseux qui unissent entre eux les os d’une même rangée : les ligaments interosseux scapho-lunaire et pyramido-lunaire sont de puissants ligaments imposant une étroite solidarité entre ces trois os dont les mouvements se feront toujours dans le même sens même s’ils n’ont pas toujours la même amplitude.

La mobilité des os du carpe est cohérente et coordonnée :

  • en flexion dorsale, le semi lunaire et le grand os basculent en arrière et le scaphoïde se verticalise.